Articles de presse

LE TOUT DERNIER ÉTÉ

- Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°36 - Décembre 2017 -

Lorsque Anne apprend qu'elle est atteinte d'une maladie incurable, la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, elle est anéantie. Certes, depuis quelques mois elle ressentait une fatigue permanente. Elle avait considérablement maigri et ses forces disparaissaient petit à petit ainsi que ses muscles. Mais lorsqu'elle prend conscience qu'elle est condamnée, dans sa tête, tout se bouscule. Son coeur explose mais elle ne pleure pas.

Lorsqu'elle rentre chez elle, Anne informe Rémy, son mari, du verdict de la neurologue. Celui-ci est tellement atterré qu'il ne peut prononcer un seul mot. Il l'étreint simplement. Si, dans ce livre, au fil des mois, Anne nous fait partager ses moments de désespoir, elle nous fait également partager quelques petites "vignettes" de bonheur. Anne se remet à fumer. C'est Rémy qui l'aide à s'adonner de temps à autre à ce plaisir en lui allumant une cigarette qu'elle attrape entre deux doigts crispés en crochets, sa tête coincée entre ses genoux puisqu'elle ne parvient plus à utiliser ses bras pour monter sa cigarette à sa bouche...

Cliquez ici pour lire la suite de l'interview.

 

Cresus dz

Interview de Chantal Vincent par Rachid Ezziane

Pour l'Hebdomadaire Economique “Crésus” du 22  janvier 2017.

DIX QUESTIONS

Dix questions posées à Chantal Vincent pour nous parler de son métier de somatothérapeute, spécialité, et aussi métier, qui traite du désarroi que subissent les hommes et les femmes dans leur chair et leur âme de par l’ampleur des méfaits psychologiques qu’engendrent les sociétés modernes.

Crésus : Madame Vincent, si vous pouvez nous parler un peu de vous avant d’entamer les questions concernant votre spécialité, la Somatothérapie.

Chantal Vincent : Je suis née le 20 août 1947 à Palestro (Lakhdaria aujourd'hui). Mes parents ont quitté Palestro lorsque j'avais trois ans pour se rendre à l'Alma, puis à Miliana d'où je suis partie en 1962, l'année de mes quinze ans, le coeur brisé par l'émotion. Pour des raisons économiques et familiales, il ne m'a pas été possible de poursuivre mes études. J'ai donc dû travailler dès mon arrivée en Métropole. Par contre, je me suis très rapidement aperçue que si je voulais progresser, je devais d'une part étudier et, d'autre part, être diplômée. Le "sésame" pour trouver un poste intéressant sur le plan intellectuel...

Cliquez ici pour lire la suite de l'interview.

 

DU JOGGING AU MARATHON

Dépassement de soi, partage et émotion

- Article de presse paru dans la revue Somato N°13 - Juin 2006 -

C’est en 1996, lors de ma quatrième année de formation de somatothérapeute, que je découvris pour la première fois le «jogging». Lors d’une semaine de formation, l’une des intervenantes proposa aux élèves de commencer chaque journée de travail par cette activité sportive. Evidemment, il ne s’agissait pas de nous préparer à une compétition mais, simplement, de vivre ensemble un moment de partage, d’échange et d’émotion. Aucun des participants n’étant familiarisé avec la course à pied si ce n’est pour attraper un bus, un métro ou un train … nous allions tous et toutes découvrir au cours de la semaine les joies de cette activité physique. Le soir, après des journées de travail intenses et des émotions parfois difficiles à gérer, les petites douleurs de nos ischio-jambiers et autres muscles sollicités arrivaient, malgré tout, à faire sourire les sportifs débutants que nous étions.

Cette expérience «partagée» m’enthousiasma tellement que je décidai, dès mon retour de formation, de courir régulièrement. Mes enfants, très impliqués dans le milieu sportif, me donnèrent quelques conseils. A cette époque, je ne courais tout au plus qu’une demi-heure à trois quarts d’heure. Je constatais néanmoins très vite que le plaisir de la détente musculaire s’accompagnait simultanément d’une détente au niveau mental. Par exemple, lorsque je rencontrais un problème difficile à résoudre, il trouvait parfois sa solution après quelques foulées et étirements. Ou encore, je pouvais m’apercevoir, après deux ou trois tours d’un lac ou d’un parc que la raison de la colère qui m’avait animée au cours d’une journée n’était finalement pas aussi importante que je l’avais imaginée. Le lendemain, j’affrontais cette difficulté dans un état d’esprit différent et avec une vue plus objective de la réalité...

Cliquez ici pour lire la suite de cet article.

 

 

CAMP 113

Se taire est impossible

WLADYSLAW SOBANSKI  - Éditions Amalthée -

- Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°33 - Septembre 2016 -

Wladyslaw Sobanski est né le 5 mai 1928 dans le Pas-de-Calais. Lorsque son père, Martin Sobanski - né en Pologne en 1894 - apprend que la France cherche à faire venir des Polonais pour travailler dans les mines du Nord, il se porte volontaire d'une part pour mieux gagner sa vie mais également pour fuir le communisme. C'est ainsi qu'il arrive dans le Pas-de-Calais en 1924, à l'âge de trente ans.

Elevé dans une fratrie de six frères et sœurs, l'enfance de W. Sobanski est rude. Dès l'âge de treize ans, il commence à travailler dans les mines de charbon. De constitution robuste, il gravit les échelons assez rapidement. Cependant, à la pénibilité du travail de mineur de fond, s'ajouteront, lorsque la guerre éclatera, les privations de nourriture. Au fil des années, W. Sobanski remarque qu'il lui est difficile de nouer des relations avec des enfants de familles plus aisées. Il se sent rejeté, notamment, lorsque ses camarades le voient crachant la poussière noire inhalée dans la mine. Impossible pour lui d'envisager d'approcher une jeune fille de son âge. Il souffre également des difficultés relationnelles qui peuvent parfois exister au sein d'une famille nombreuse. Cependant, il est élevé dans une famille croyante et pratiquante et il fait partie d'associations catholiques qui lui donnent des petits moments de bonheur et, surtout, de liberté. C'est dans ce contexte qu'il commencera à murir l'idée de quitter non seulement sa famille mais également la mine et la région...

Cliquez ici pour lire la suite du compte rendu de lecture.

SOIGNER LES COEURS

Brigitte Hemmerlin-Petitgand - Éditions Kero -

- Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n° 33 - Septembre 2016 -

Francine LECA est née en 1938. Elle a été la première femme chirurgienne cardiaque en France. Si elle prête le serment d'Hippocrate en 1971 - texte fondateur de la déontologie médicale - elle n'oubliera jamais l'une des suggestions éthiques de celui-ci : "Je donnerai mes soins gratuits à l'indigent".

Quelques années plus tard, elle recevra un courrier en provenance d'Iran. Un homme lui écrit pour lui dire que si elle n'intervient pas, son enfant va mourir car il souffre d'une grave malformation cardiaque. Pour s'être rendue à plusieurs reprises dans différents pays et, notamment, dans ceux du tiers monde comme le font nombre de chirurgiens, Francine LECA sait que ce papa a raison, car la chirurgie cardiaque, lorsqu'elle est présente, n'existe qu'à l'état embryonnaire ...

Cette lettre sera un facteur déclenchant pour cette célèbre chirurgienne. Depuis qu'elle est Chef de Service, elle a souvent reçu des messages de parents désespérés auxquels elle ne pouvait pas venir en aide. Pourtant, cette fois, elle se dit que ce petit iranien, elle PEUT le sauver, qu'elle DOIT le sauver...

Cliquez ici pour lire la suite du compte rendu de lecture.

Ma vie en partage

MA VIE EN PARTAGE

Martin Gray - Èditions de l'Aube -

- Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n° 31 - Juillet 2015 -

Mélanie Loisel est journaliste dans plusieurs médias canadiens. Soixante ans séparent cette jeune femme de Martin Gray âgé, aujourd’hui, de quatre-vingt-douze ans. Que ne sait-on pas de cet homme, l’un des derniers survivants de l’holocauste, qui n’ait pas été dit ou écrit !

Dans ce livre, Mélanie Loisel revient cependant sur le passé de cet homme. Elle s’interroge : comment se reconstruit-on après avoir survécu à une organisation machiavélique qui a permis à l’Allemagne nazie de gazer et de tuer six millions de juifs ? Comment se reconstruit-on lorsque, après avoir survécu au ghetto de Varsovie et après avoir perdu cent dix membres de sa famille le sort s’acharne, à nouveau, sur Martin Gray en 1970 quand sa femme et ses quatre enfants périront dans un immense incendie de forêt ?

On peut comprendre le besoin irrésistible de cette jeune journaliste de contacter cet homme au parcours hors du commun afin de lui parler de son projet, celui de l’interviewer...

Cliquez ici pour lire la suite du compte rendu de lecture.
 

 

9782234078000 x 0

Les mots qu'on ne me dit pas.

Véronique Poulain, Editions Stock.

 Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°30 - janvier 2015Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°30 - janvier 2015

 
Photo
 
Les journées de la femme à Châtenay-Malabry. 
 Article de presse paru dans la revue Somato n°28 - Décembre 2013Article de presse paru dans la revue Somato n°28 - Décembre 2013
 
Photo
 
Retour dans mes souvenirs.
 Article de presse paru dans la revue Somato n°27 - septembre 2013Article de presse paru dans la revue Somato n°27 - septembre 2013
 
411v7ul 2ql sy344 bo1 204 203 200
 
Courir (Méditations métaphysiques)
Guillaume Le Blanc, Editions Flammarion.
Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°27 - septembre 2013Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°27 - septembre 2013
 
 
3133u5vcxfl sx331 bo1 204 203 200
 
Obscure-clarté/Schizophrénia
Florent Babillotte, Editions Kirographaires. 
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°26 - décembre 2012Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°26 - décembre 2012
 
Legere comme un papillonLégère comme un papillon
Michela Marzano, Editions Grasset
Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°25 - Janvier 2012Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°25 - Janvier 2012
 
41cjmzwhqnl
C'est pour ton bien - Racines de la violence dans l'éducation de l'enfant

Alice Miller, Editions Aubier.

Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°24 - décembre 2011Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°24 - décembre 2011

 
Photo
 
L'intuition

 Article de presse paru dans la revue Somato n°25 - janvier 2012Article de presse paru dans la revue Somato n°25 - janvier 2012

 
9782700300390
 
Le sel de la vie
Maud Fonenoy, Editions Arthaud.
Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°23 - janvier 2011Compte rendu de lecture paru dans la revue Somato n°23 - janvier 2011
 
Le coeur en dehors lettre a samuel benchetrit
Le coeur en dehors
Samuel Benchetrit, Editions Grasset.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°20 - décembre 2009Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°20 - décembre 2009
 
Te le chargement
L'intranquille - Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou
Gérard Garouste, Editions l'Iconoclaste.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°20 - décembre 2009Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°20 - décembre 2009
 
51zqg8mahyl sy344 bo1 204 203 200
A corps perdu
Laurent Marzec, Editions Presse de la Renaissance.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°16 - décembre 2007Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°16 - décembre 2007
 
51tryrm8vdl sy344 bo1 204 203 200
Une trace dans le ciel
Bertrand Piccard, Editions Favre.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°15 - Juillet 2007Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°15 - Juillet 2007
 
41dcqafegal sy344 bo1 204 203 200
Un désir fou de danser
Elie Wiesel, Editions du Seuil.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°14 - décembre 2006Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°14 - décembre 2006
 
9782221103951
Leçons particulières
Hélène Grimaud, Editions Robert Laffont
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°13 - juin 2006Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°13 - juin 2006
 
 
9782020592581La dernière leçon
Noëlle Châtelet, Editions du Seuil.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°12 - décembre 2005Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°12 - décembre 2005
2747579476r
De la musique derrière les barreaux
Michaël Andrieu, Editions l'Harmattan.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°12 - décembre 2005Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°12 - décembre 2005
9782221049235 1 75
Grands-Parents / Petits-Enfants
A.Kornhaber et K. Woodward, Editions Robert Laffont.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°10 - décembre 2004Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°10 - décembre 2004
 
9782253155508
Frères et soeurs, une maladie d'amour
Professeur Marcel Ruffo, Editions Fayard.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°7 - juin 2003Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°7 - juin 2003
 
41mdqdf4jzl sy344 bo1 204 203 200
Un merveilleux malheur
Boris Cyrulnik, Editions Odile Jacob.
 Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°7 - juin 2003Compte-rendu de lecture paru dans la revue Somato n°7 - juin 2003